© 2014 Camille Sarda

 

 

Fanjeaux

 

 

Sur son piton rocheux, Fanjeaux est un village pittoresque de 860 habitants qui jouit d'un magnifique point de vue sur la plaine du Lauragais et la Montagne Noire au nord, sur les Corbières et le pic de Bugarach à l'est, sur les collines de la Piège à l'ouest et sur les Pyrénées au sud. Par beau temps, de la terrasse du «seignadou» le visiteur peut apercevoir jusqu'à 7 départements.

 

Importante cité de 3000 habitants au moyen âge, Fanjeaux fut étroitement lié aux événements qui secouèrent le Languedoc au 13e siècle en se retrouvant à la fois au cœur de l'hérésie cathare et au centre de la prédication dominicaine. Dominique de Guzman, le futur Saint Dominique s'installa à Fanjeaux de 1206 à 1215 pour tenter de ramener à la foi catholique la population locale, noblesse en tête, acquise à l'Eglise des « Bons Hommes» ; Un peu plus tard, c'est de Prouilhe, le premier monastère qu'il fonda sur notre territoire qu'il envoya ses compagnons, les premiers Frères Prêcheurs, à travers le monde. Durant la guerre de cent ans, le Prince Noir détruisit le village qui connut cependant une réelle prospérité au 16e siècle grâce à la culture du pastel.

 

Les traces jacquaires sont assez minces dans notre localité ; Seule l'ancien «hospice» ayant servi depuis le moyen âge d'hôpital pour les pauvres de la commune doit rappeler au pèlerin que nombre de ses semblables ont fait étape en ce lieu pour recevoir soins et nourriture sur le chemin vers Saint Jacques, Rome ou autres lieux saints. Le village qui a conservé une forte tradition agricole- céréales et vignes- vit aujourd'hui paisiblement autour de ses commerces et de ses artisans.

 

A voir à Fanjeaux :

 

- L'ancien couvent des frères prêcheurs construit au 14e siècle , son portail monumental, son église typique du gothique méridional, l'aile ouest de son cloître en briques roses...

 

- La maison Saint Dominique attestant le souvenir du Saint où se retrouvent les frères de passage à Fanjeaux.

 

- L'église paroissiale de la fin du 13e siècle, classée monument historique, dotée d'un chœur baroque remarquable.

 

- Le Monastère de Prouilhe à 2 kms, fondé en 1207, détruit à la Révolution ; la basilique actuelle de style romano- byzantin date de 1886. Le Monastère abrite aujourd'hui une trentaine de moniales partageant leur temps entre travail et prière.

 

- Le vieux village, ses ruelles qui ramènent le visiteur au moyen âge, ses halles du 18°siècle, la croix discoïdale classée du 13e siècle installée sur le parapet du pont, le seignadou et son point de vue....